Post-configuration

  • En premier lieu, merci de créer un dossier /usr/slurm en 777.

  • Rajouter ensuite ce dossier au fichier /etc/exports puis rechargez NFS.

  • Nous allons rajouter le RPM de nethogs dans /export/rocks/install/contrib/6.2/x86_64/RPMS/ en le récupérant avec yumdownloader (dépôt epel)

  • Modification du fichier /export/rocks/install/site-profiles/6.2/nodes/extend-compute.xml

    • Copiez le fichier d'exemple :
cd /export/rocks/install
cp site-profiles/6.2/nodes/skeleton.xml site-profiles/6.2/nodes/extend-compute.xml
  • Editez le fichier extend-compute.xml et rajouter, entre les balises </pre> et <post> :
<package>nethogs-0.8.0-1.el6</package>
  • Rajoutez également les packages nécessaires à "java1.7" et "java1.8".

  • Dans la section <post>, rajoutez:

    mkdir /scratch
    chmod 777 /scratch
    

    => Nous rajoutons un dossier scratch qui permettra à nos utilisateurs de faire éventuellement du File Staging. Dans ce cas, il peut être intéressant de coupler le dossier scratch à un partitionnement des noeuds particulier.

  • puis:
    <file name="/etc/hosts" mode="append" >
    8.8.8.8 dnsgoogle
    </file>
    <file name="/etc/fstab" mode="append" >
    cluster.local:/usr/slurm /slurm nfs,nobootwait,noauto defaults 0 0
    </file>
    

Note Il est possible de modifier la liste des hôtes connus sur le noeud maître en modifiant /etc/hosts.local. Puis, en synchronisant avec rocks sync config, le fichier /etc/hosts sera mis à jour.

  • Vérifions que le fichier produit est bien un fichier xml valide (la sortie doit être vide) :
xmllint --noout /export/rocks/install/site-profiles/6.2/nodes/extend-compute.xml
  • On demande à Rocks de recompiler la distribution et de réinstaller compute-0-0 :
    cd /export/rocks/install
    rocks create distro
    rocks list host boot
    rocks set host boot compute-0-0 action=install
    rocks list host boot
    ssh compute-0-0 reboot
    ping compute-0-0
    

Pour toute modification nécessitant la réinstallation des noeuds, il faudra certainement recompiler la distribution (sauf solution maison) avec :

cd /export/rocks/install
rocks create distro

Lorsque le ping abouti, on vérifie que tout se passe bien :

Ctrl+C
rocks-console compute-0-0 &

Si ça se passe mal, vous pouvez accéder à un shell par SSH sur le port 2200 sur l'hôte, dans un environnement chrooté, dans /mnt/sysimage

Les logs intéressants se trouvent dans /tmp, /var/log et /root, une fois l'installation finie :

{/mnt/sysimage}/var/log/rocks-install.log
/root/install.log*
/var/log/anaconda.*.log
...

Pour plus d'informations de debug, voir ici

Quand l'installation est terminée :

ssh compute-0-0
cat /etc/hosts
ping -c2 dnsgoogle
ls -al /scratch
nethogs

Visualisation du schéma d'installation

Voir le graphe kickstart ici: http://127.0.0.1/misc/dot-graph.php

results matching ""

    No results matching ""